Témoignage à Poblaki

Petit séjour à Poblaki des sœurs Diane et Marie-Christine (décembre 2011)

 

Poblaki est un village de montagne situé à 4h de voiture (4x4) de chez nous. C’est le village où il y a le plus grand nombre de familles chrétiennes depuis l’arrivée des premiers missionnaires, il y a 40 ans.

M. Christine souhaiterait visiter ces villageois tous les mois, afin d’accompagner les catéchistes, les profs…

Nous avons logé chez le catéchiste Pala et sa famille dans  une petite maison en bois, sans électricité comme tout le village, sauf à l’école où il y a le groupe électrogène.
A l’école, il y a environ une centaine d’enfants. Certains logent dans le foyer de Poblaki car leur village est trop loin pour rentrer tous les jours. Tous les matins à 6h et le soir à 19h Pala les rejoint pour la prière.
Le soir de notre arrivée, il nous propose d’aller avec lui pour la répétition d’un mime de Noël. Et nous demande si nous pouvons leur apprendre des danses. C’est ainsi que ces jeunes apprennent très vite une danse basque et d’Israël !

 

Le lendemain, mercredi, Diane est présentée aux enfants de l’école. Pour sa 1ere venue, elle doit dire quelques mots. Ensuite nous visitons le village et faisons une pause dans la famille de Bula Mô (la femme de Pala) qui nous invite à manger le lendemain.

Les karens ont plusieurs noms qui changent au cours de leur vie. Ils ont un nom karen à la naissance, un nom thaï par leur nationalité et un nom chrétien par leur Baptême. Puis quand ils ont un enfant ils deviennent (le papa de…)
C’est ainsi que Pala, notre catéchiste s’appelle Bula Pa : le papa de Bula. Puis quand ils sont grands parents ils changent encore de nom ! Alors ce n’est pas toujours facile de saisir de qui nous parlons !

 

 

Jeudi, Bula Pa et Bula Mô vont en mobylette jusqu’à Thasongyang pour des courses et visiter le médecin. Bula Mô est enceinte de 6 mois et le trajet ne lui fait pas peur ! 3h en moto avec beaucoup de secousses !
Après avoir prié les Laudes dans l’église, nous décidons de saluer les gens avec les quelques mots de karen que nous connaissons. Et à ce moment là, la prof Sonee nous invite à aller en bas du village pour prier avec les villageois qui ont fini la récolte du riz. Avec deux autres catéchistes, nous nous rendons en mobylette puis nous empruntons quelques sentiers étroits. Arrivés à la rizière, nous rentrons dans une petite maison pour prier.


Il y a deux moments de prière dans l’année, liée à la culture du riz : la première pendant la plantation du riz pour que Dieu la bénisse puis au moment de la récolte pour rendre grâce. Nous déjeunons ensuite dans une ambiance sympathique. Les profs et les catéchistes ont le souci de nous traduire les quelques conversations. A la fin du repas, ils doivent se dépêcher de remonter à Poblaki car les cours reprennent en début d’après midi. Ils nous proposent de revenir vers 17h, tout en nous laissant leur maison ouverte. Et voilà qu’en quittant la rizière, nous sommes invitées à déjeuner dans une autre maison !

 

Vendredi après midi nous partons pour le village de Sokaelu avec une cinquantaine d’enfants de l’école. Les catéchistes ont organisé  un camp pour que les enfants des différents villages se connaissent et fêtent Noël ensemble. Arrivés en bas du village, une voiture nous attend. Nous y montons avec le catéchiste, ainsi que les petits, âgés de 5-6 ans. Les autres devront marcher 2 heures. Arrivés sur place nous sommes invitées dans différentes maisons. Les karens sont fiers et heureux d’inviter les sœurs dans leur maison. C’est ainsi que nous acceptons plusieurs repas… !

Après une nuit plutôt fraîche, nous rejoignons les enfants et les catéchistes qui ont organisé des jeux : rires et bonne humeur sont au rendez-vous ! Le P Peter qui avait une réunion avec les prêtres du diocèse à Nakon Sawan (à 6h de ce village), arrive avec un volontaire et des jeunes de Maetowo. Ce soir, nous aurons la messe de Noël ! Chacun se prépare, les catéchistes pour la messe, les différents groupes d’enfants pour les chants et les danses.

En pleine montagne, dans un village où il n’y a pas d’électricité, ce samedi 9 décembre avec quelques familles chrétiennes, et une centaine d’enfants guidés par les catéchistes, nous fêtons la naissance de notre Seigneur !

Après la messe, chaque groupe est fier de danser, chanter. C’est ainsi qu’avec les enfants de Poblaki, nous effectuons une danse d’Israël et une danse basque ! Ensuite, accompagnés de quelques enfants et catéchistes nous faisons le tour du village et chantons les chants de Noël, accueillis dans les maisons par des fruits.

 

Le lendemain, dimanche, nous avons la messe du Jour de Noël. Les catéchistes ont ensuite prévu une tombola avec des lots : fournitures scolaires, vêtements, boites de conserve… (certains lots ont été offerts par la famille de Sr Sunanta, sœur du sacré Cœur et par nous-mêmes).

Nous saluons les familles une dernière fois avant de gagner la voiture qui nous ramène à Poblaki. Nous rentrons tous avec le cœur joyeux des rencontres.

Le lendemain, nous repartons heureuses de retrouver nos sœurs avec pleins de souvenirs et de visages dans le cœur. Ce fut notre 1er Noël de cette année. Nous en célébrerons plusieurs autres !

Srs Diane et Marie-Christine