Transmettre

TRANSMETTRE….. ce qui donne VIE !

Transmettre aux générations ce qui donne Vie aujourd’hui !

Un héritage reçu, un héritage de richesse, un héritage de famille qui, depuis la première rencontre aux Marsillys de St André Hubert et Ste Jeanne Elisabeth, est partagé par l’Esprit dans l’Eglise !

Nous avons la joie de le recevoir, nous, laïcs et sœurs, réunis à La Puye pour cette première rencontre d’un parcours de formation sur deux ans !

 

 

Ce 28 octobre 2012 à La Puye  la congrégation vit un dimanche historique pour deux raisons :

* Elle reçoit de Monsieur Claude GARDA son travail de dix années sur les Lettres d’un Saint !  Saint André Hubert FOURNET !

Des Lettres d’un Saint ! Des Lettres travaillées, datées, répertoriées par quelqu’un qui s’est laissé aimer et conduire par les écrits d’un saint du Poitou, simple curé de campagne et fondateur des Filles de la Croix !

Monsieur Claude Garda connaît ce saint par le cœur, éclairé de toutes les données historiques, ecclésiales et spirituelles.

Il nous fait ce cadeau ! Trésor entre nos mains !

Trésor pour le cœur qui veut se laisser brûler par le feu de l’Evangile !

St André Hubert, Homme de feu ! Homme de Dieu ! Homme converti par un pauvre en haut d’un escalier !



* La congrégation appelle une trentaine de laïcs et sœurs ce samedi et dimanche à la Puye, pour entrer dans la connaissance et l’expérience de la spiritualité de St André Hubert et Ste Jeanne Elisabeth. Elle prend la décision de la « Transmission de la Spiritualité » à nos contemporains !

 

Venus d’Italie, d’Espagne et de France, nous sommes heureux de ce temps si riche, habités par cette vie du fondateur relaté par Sœur Marie de Magdala.

Ce temps passé dans la maison d’André Hubert est un long pèlerinage à travers l’Eglise de la Révolution française et l’Eglise d’aujourd’hui, celle de la « crise » !


Nous portons, comme un perle précieuse, cette lumière profonde dans le regard de Monsieur Garda alors qu’il  nous  présentait le chemin spirituel de St André Hubert !

 

 

Nous partons… oui, nous partons !
Car il ne s’agit pas de rester sur place « à regarder là- haut »…il faut partir vers nos frères et sœurs pour leur transmettre la Vie, celle qui traverse nos vies concrètes aujourd’hui !