Dans les périphéries de Buenos Aires

Dans les périphéries de Buenos Aires (Argentine) à BOULOGNE

Filles de la Croix en mission dans ces "barrios"...

Toute une aventure pour entrer dans ces deux "barrios": Sta. Rosa y Medalla Milagrosa!

Le quartier de Santa Rosa est composé en sa majorité d'Uruguayens et de Péruviens. Ils ne sont ni accueillis, ni acceptés par les Argentins de Buenos Aires. Cette population n'est pas reçue.... Beaucoup de violence et de vols chez les adolescents et les jeunes non contrôlés...

Les familles, en grand nombre, vivent dans des conditions d'habitation, pitoyables, sans dignité. Ils logent dans des wagons de vieux trains, des constructions faites de bouts de planches et de plaques de zinc.

Le trafic de drogue s'installe, les vols se multiplient, le manque de travail rend oisif !...

Ma mission, au cœur de ces quartiers c'est de les accompagner, de vivre avec eux ces situations si dures. Je suis là avec mon écoute, mon accueil, mon affection... les comprendre et dire une parole au nom de l'amour compatissant de Dieu

 

Au moment opportun, avec eux, nous étudions des propositions offertes par l'agence du travail pour trouver une issue.

A certaines occasions je visite les familles, accompagnée d'un jeune religieux de la congrégation des Théatins. Si la famille le demande, il bénit la maison. Ce moment-là est très important. Il donne la possibilité de partager leur vie plus profondément et de vivre des moments très heureux de prière. Cette même dynamique nous habite quand nous portons dans les maisons la photo de Ste Rose de Lima, leur patronne.

Les manifestations religieuses dans ce quartier sont bien rares car qu'ils n'ont pas de chapelle. Cependant ils sont assez religieux.

Nous, les sœurs, nous sommes bien accueillies, respectées et aimées par tous dans le quartier...

Le quartier de Medalla Milagrosa (Médaille miraculeuse) est très compliqué. La majeure partie des familles sont de religion évangélique, une dizaine seulement de catholiques.

Les vols, le trafic et l'utilisation de la drogue, la violence, sont une réalité triste.

Je choisis d'être proche d'eux. J'essaye de les accompagner pour qu'ils vivent. Je veux leur transmettre l'amour et la miséricorde de Jésus. Quand cela est souhaité, je donne une catéchèse sur le baptême et la confirmation.

Ils ont une petite chapelle. Ceci donne la possibilité de célébrer différentes fêtes religieuses tout au long de l'année.

Un petit groupe de mamans du quartier m'accompagne pour la préparation de ces célébrations. Un power point est un moyen utilisé régulièrement et cela donne un sentiment de fête aux célébrations. Cette manière de procéder favorise le partage, la réflexion en simplicité autour de l'évènement célébré.

La violence est en train de s'installer dans ces quartiers de manière alarmante. Avec la collaboration des voisins, des pères Théatins et des sœurs de la communauté, nous sommes en train de chercher des solutions à ce grave problème.

J'essaye de vivre la mission en témoignant de l'amour et de la miséricorde de Dieu.

Je suis très heureuse de travailler à cette vigne du Seigneur, près de ses préférés: les pauvres et les petits, ceux-là qui sont rejetés de la société.

Je rends grâce à Dieu pour les petits fruits qui se manifestent dans cette mission si simple.

Sœur Blanca Bronté fille de la croix

 

 

Vous êtes ici : Accueil Missions Argentine Actualités Argentine Dans les périphéries de Buenos Aires