Accompagnement d'un résident dans un de nos EHPAD

Dans nos Maisons de Retraite,ensemble, associés par le service, laïcs et religieuses, nous contribuons à faire de nos Etablissements Sanitaires et Sociaux :
des lieux de vie, d'accueil, d'écoute, de respect, d'accompagnement de toute personne, jusqu'au bout.

Voici le compte-rendu de l'accompagnement d'un résident dans un de nos EHPAD :

Monsieur X..., résident communiste, âgé de 91 ans, veuf depuis un an, est dialysé 3 fois par semaine.
Il dit à l'aumônier de la Maison :
« J'ai demandé au médecin ce qui se passerait si on arrêtait les dialyses. Tous les jours, je demande à partir. Je voudrais mourir. Depuis que j'ai perdu ma femme, je n'ai plus envie de vivre. Je voudrais que tu m'aides ».



Ce monsieur, son fils militant communiste et un ami athée, demandent au directeur de l'EHPAD et à l'aumônier de débattre sur l'euthanasie comme droit à l'auto-disposition de soi.
« Je considère la liberté comme une donnée constitutive de l'individu qui dispose de sa vie ainsi qu'il le manifeste parfois dans le geste ultime et compliqué du suicide » dit le fils.

Le directeur remet à chacun le document présentant les directives anticipées et il les commente en témoignant de la foi et de l'espérance qui l'habitent.
L'aumônier ajoute : « ma vie, je l'ai reçue de mes parents, et pour le chrétien que j'essaie d'être, c'est un cadeau que Dieu, à travers eux, m'a confié. Il ne m'appartient pas ».

Le dialogue est sans concession mais cordial.
Des chrétiens se font très proches de Monsieur X...
La décision de l'arrêt du traitement par dialyse a été la source d'un grand questionnement pour tout le monde.

Très vite, Monsieur X... est dans le coma. Le dimanche, le Directeur vient pour veiller Monsieur X... et permettre ainsi à son fils de se reposer un peu. « J'étais malade et vous êtes venus à moi ».

« Aujourd'hui, dit le pape François, il faut une Eglise en mesure de tenir compagnie ; une Eglise qui accompagne le chemin en se mettant en chemin avec les personnes ».

Lors des obsèques de Monsieur X..., le directeur de l'EHPAD s'est exprimé :
« Monsieur X... m'a souvent touché par sa capacité d'amour et aussi lors de nos échanges.
J'ai été sensible à son amour profond pour son épouse, sa famille.
Il vivait également l'Amour du prochain, sans attente de réciprocité ; il accueillait en amitié et considérait l'autre amicalement avec affection et tendresse.
Alors qu'il sombrait dans le coma, il murmura à son fils : « à cet instant, je pense aux personnes, qui dans le monde, sont dans mon état et je n'ai pas peur ».
Cette bonté qui était la grande qualité de ce Monsieur échappe à toute idéologie.

Monsieur X... a souhaité être enveloppé du drapeau rouge, ce drapeau qui évoque le sang de tant d'ouvriers, sang qui a coulé dans le monde pendant leurs luttes.
Lui, c'est par une fidélité sans faille à son épouse, sa famille qu'il a lutté jusqu'à son dernier souffle.
Il a ouvert son cœur, offert son attention affectueuse, jusqu'au bout, à ceux qui l'entouraient.
Je le revois dans la salle à manger, se lever pour ouvrir la porte à une personne en fauteuil roulant alors qu'il ne tenait pas debout.
Je le revois se pencher vers telle ou telle personne, caressant la main.

Souvent, à table, dit l'aumônier, nous échangions sur les problèmes sociaux, culturels et politiques du pays et du monde. Il participait à « l'Action des Chrétiens pour l'abolition de la torture », en signant les pétitions dénonçant les humiliations et les coups que subissent de trop nombreux détenus, partout, dans le monde.
« Je dois ajouter, que cette solidarité ne s'est pas déroulé à sens unique.
Que de fois j'ai été émerveillé par les gestes affectueux des membres du personnel. Je ne puis compter ceux qui se sont arrêtés près de lui, l'embrassant avec un sourire complice, et lui, leur caressant les mains.

Une employée lui a adressé une belle lettre :
Comment, Monsieur, vous dire Merci pour tout ce que vous nous avez apporté ? Votre gentillesse à l'égard du personnel, toujours un mot aimable. Vous pensez toujours aux autres avant de vous soucier de vous.

« Ce monsieur, à travers ses prises de parole et sa façon d'être, a représenté pour moi, prêtre, un Visage d'évangile : le visage du Christ redonnant leur dignité à tous les laissés pour compte des systèmes politico-religieux de l'époque ; remettant debout les exclus de la société ; accueillant à bras ouverts tous ceux et celles qui étaient méprisés.
Il m'a été donné de contempler, ainsi, le Christ à travers le visage de cet homme, à certaines heures bien endolori, mais toujours solidaire des combats de nos frères les hommes ».
Nos Fondateurs, André-Hubert et Jeanne-Elisabeth nous ont légué un esprit, selon l'Evangile, un esprit de simplicité, de service.
C'est dans cet esprit que nous continuons la mission auprès des personnes âgées.

Notre conviction aujourd'hui :
« Entendre la détresse de notre société,
Accompagner les hommes et les femmes délaissés, oubliés ».

Vous êtes ici : Accueil Missions France Actualités France Accompagnement d'un résident dans un de nos EHPAD