Pèlerinage dans les environs de La Puye

Angles sur l'Anglin
Antigny
Bethines et Haims
Chauvigny
Saint Pierre de Maillé
Saint-Savin-sur-Gartempe

 

Filles de la Croix

Angles sur l'Anglin

13 km de la Puye
Bâtie sur un piton rocheux, sur les gorges verdoyantes de l'Anglin, Angles-sur-l'Anglin a conservé une architecture médiévale.

Si cette bourgade est un des plus beaux villages de France, un village fleuri, Angles-sur-l'Anglin dispose de nombreux sentiers de randonnées et un site d'escalade unique dans tout l'ouest de la France.

Coté patrimoine : un millénaire de vestiges architecturaux :

  • Le château construit vers 1025 par Gilbert, évêque de Poitiers
  • La chapelle Saint-Pierre érigée sur le point culminant de la falaise (12e siècle),
  • L'abbaye fondée en 1080 par Isambert Ier et l'église Sainte-Croix en rive gauche de l'Anglin,
  • L'église Saint-Martin au cœur de la Ville-Haute, au-dessus d'un panorama exceptionnel, est mentionnée dès 1090,
  • Le cimetière de Ville basse établi en 1343 :  au centre se dresse une croix hosannière,
  • La Tranchée des Anglais : une faille abrupte aménagée par la main de l'homme, rejoignant la rivière,
  • Le "Roc aux Sorciers" : ce site magdalénien découvert en 1948 témoignage de la présence de l'homme il y a 14 000 ans.

Voir les photographies d"Angles sur l'Anglin
www.anglessuranglin.com

 

Filles de la Croix

Antigny

18 km de la Puye
Construit tout près de la Gartempe, sur la voie romaine de Bourges à Poitiers.

Ce petit village propose un patrimoine bâti particulièrement dense et riche :

  • L’Eglise Notre–Dame-de-l’Incarnation, édifiée au 11e siècle sur la nécropole mérovingienne : elle a été décorée de peintures murales qui rappellent par bien des éléments la peinture populaire : faible nombre de couleurs, facture peu élaborée du dessin,
  • La grotte du Taillis des Coteaux (site archéologique),
  • La Lanterne des morts (13e siècle) fut entièrement démontée et déplacée. Elle était vraisemblablement édifiée dans l’ancien cimetière. La lanterne a conservé son autel. Une petite ouverture au Nord permet le passage de la lampe qui était hissée au sommet,
  • Ancienne cure du 15e et 16e siècles,
  • Maisons de grands propriétaires terriens des 17e et 19e siècles,
  • Le moulin de l’Epine, dont l’origine remonte au 12e siècle, ancien moulin à farine,
  • Les châteaux de Bois-Morand et l’Epine (privés),

Voir les photographies d'Antigny
Voir les photographies de l'église d'Antigny

 

Filles de la Croix

Bethines et Haims

25 km de la Puye
A la limite du Berry, construit sur un coteau surplombant une petite rivière appelée le Salleron sur lequel on a décompté pas moins de 7 moulins, Béthines accueille la maison de retraite Sainte-Elisabeth fondée par les Filles de la Croix.

En 1796, Elisabeth Bichier des Ages et sa mère s’installent à Béthines dans leur propriété de La Guimetière. Dès 1797, après la rencontre des Marsillys, Elisabeth rassemble à la Guimetière, sa maison de famille, des enfants du village pour leur faire le catéchisme. Puis, elle ouvre une école à Béthines pour les petites filles.

A Béthines on peut observer :

  • L’Eglise sous le vocable Saint-Pierre-ès-liens avec son clocher octogonal en pierre (11e siècle). Une vierge à l’enfant en bois peint fut offerte par la Fondatrice des Filles de La Croix, Elisabeth Bichier des Ages.
  • La croix de mission, érigée en 1822 : on raconte que devant cette croix André-Hubert Fournet descendait de cheval pour réciter un Miserere avant d’entrer dans l’Eglise. Sur la croix sont fixés les instruments de la Passion, illustrant le récit des Evangiles et invitant, comme les chemins de Croix, à vivre le temps du sacrifice.
  • Le pont de pierre sur le Salleron (12e siècle), édifié afin de ne pas interrompre le chemin reliant le bourg à la Voie Romaine Poitiers/Bourges. Elisabeth Bichier des Ages empruntait ce pont pour se rendre de la Guimetière au village.

Haims

En 1782, André-Hubert Fournet fut nommé pour la première fois vicaire à l'église Saint-Michel d'Haims.

Voir les photographies de Béthines et d'Haims
Voir les photographies de l'église de Béthines
Voir les photographies de l'église d'Haims

 

Filles de la Croix

Chauvigny

12 km de la Puye
Chauvigny, renommée pour son important patrimoine médiéval se situe sur une route millénaire, passant par Poitiers et reliant l'océan aux régions du centre et du sud-est.

Ville touristique : spectacle du château des Aigles,  visites guidées de la ville, canoë-kayak, randonnées, aéro-club, piscine, tir à l'arc, pêche, chasse...

Ville médiévale, le patrimoine  de Chauvigny est impressionant :

  • l'église Notre-Dame (12e siècle),
  • l'église de Saint-Pierre-les-Églises située à deux kilomètres de la ville, tout près de la Vienne,
  • le Château baronnial ou château des évêques (11e siècle),
  • le château d'Harcour (13e et 15e siècle), le Donjon de Gouzon, vestige du château de Gouzon  (12e siècle),
  • les défenses de la ville  (13e et 15e siècle) composée de la  Tour de Flins, la Porte de Gouzon, la Porte des Piliers et la Porte des Rampes.

Chauvigny dipose d'un musée de traditions populaires et d'archéologie dans une maison XVIe siècle et d'un espace d'archéologie industrielle au donjon de Gouzon.

Voir les photographies de Chauvigny
www.chauvigny.fr

 

Filles de la Croix

Saint Pierre de Maillé

9 km de la Puye
Saint-Pierre de Maillé est établi sur les deux rives de la Gartempe.

Certains espaces naturels de la commune ont un intérêt écologique reconnu : vallon de Perajoux, les Cottets, la Guignoterie, Grotte de la Guittière, Puits de la Bossée, Basses vallées de la Gartempe et de l’Anglin.

Saint-Pierre de Maillé accueille la maison de retraite Saint-André fondée par les Filles de la Croix.

Saint-Pierre de Maillé, ce sont  aussi les Sentiers de randonnées "Vals de Gartempe et Creuse" et un site d’escalade remarquable  : les falaises de la Guignoterie.

Saint-Pierre de Maillé possède un patrimoine important :

  • Eglise Saint-Pierre qui fut rebâtie en 1851 à son emplacement d’origine remontant vraisemblablement à l’époque carolingienne.
  • Chapelle Notre-Dame du Rosaire: sa construction est liée à une légende rapportée par l’Abbé Liège, ancien curé de Saint-Pierre de Maillé. A ce jour, propriété de la commune, elle est restaurée et accueille des expositions et des manifestations culturelles.
  • Chapelle Saint-Phèle (13e - 19e siècle)
  • Habitations troglodytiques aménagées dans les anciennes carrières de pierre calcaire.
  • Manoirs, maisons bourgeoises, pigeonniers, châteaux...

 

Filles de la Croix

Pèlerinage des Filles de la Croix autour de Saint-Pierre de Maillé

Une petite excursion historique de l'histoire de la Congrégation des Filles de la Croix autour de Saint-Pierre de Maillé.

  • Les Petits Marsyllis
    1797 : Première rencontre d'André-Hubert Foumet avec Elisabeth Bichier des Ages
  • Chapelle Saint-Phèle
    André-Hubert Fournet y a rédigé la règle de vie des Filles de la Croix
  • Le presbytère de l'église Saint-Pierre
    Un jour, Monsieur le Curé attend du monde. Sa table est richement préparée. La porte de la salle à manger au 1er étage du presbytère, est ouverte pour l’accueil.

Dans l’escalier, un bruit de pas…. André-Hubert va joyeusement au devant de son hôte …
Surprise ! … C’est un mendiant qui demande l’aumône.  Monsieur le Curé est embarrassé :
« Je n’ai pas d’argent …. »
« Comment ? … pas d’argent ? … réplique le pauvre …  votre table en est couverte ».

La parole du mendiant est pour André-Hubert, Parole de Jésus-Christ.
Filles de la CroixIl pleure longuement, prosterné sur les dalles de l’église. Par la parole du mendiant, Jésus Christ est entré dans son  cœur ardent et généreux, André-Hubert a eu le courage de la conversion.

  • Molante
    En 1806, les Filles de la Croix hébergeront dans leur maison de St Pierre de Maillé, à Molante, outre les malades 33 orphelines, continuant pour elles et pour les autres enfants, catéchisme et enseignement.
  • La grotte de la Cancéreuse
    Un matin, au retour de la messe célébrée à l’église de Maillé, Sœur Elisabeth semble entendre des cris étouffés dans les broussailles. Guidée par les plaintes, Elisabeth se fraie un chemin, dans les épines.
    Au pied d’un chêne,  une grotte assez vaste: une vieille femme dévorée de plaies et de vermine y gémit. Elisabeth  héberge cette personne, la soigne, l’aide... et après elle combien d'autres.
  • Rochefort
    1811 : Établissement des Soeurs à Rochefort

Voir les photographies de Saint-Pierre de Maillé
Voir les photographies de l'église de Saint-Pierre de Maillé
www.saint-pierre-de-maille.fr

 

Filles de la Croix

Saint-Savin-sur-Gartempe

15 km de la Puye
Un ensemble exceptionnel : la « Sixtine de l'époque romane » (André Malraux)

La date de la fondation de l'Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe reste imprécise, mais celle-ci a été fondée sous Charlemagne au début du 9e siècle
La flèche de l’Eglise Abbatiale se voit de loin et vous guidera  au cœur du bourg situé sur les rives de la Gartempe.

Saint-Savin doit sa renommée à son ensemble abbatial classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. L'église romane abrite le plus vaste ensemble connu de peintures murales.
L’ensemble abbatial est composé de l’église, du bâtiment conventuel, du logis abbatial et des jardins.

Le Vieux Pont (13e siècle), conçu en léger dos d’âne et pourvu de 5 arches en arc brisé a permis depuis la fin du moyen–âge à la route Poitiers-Bourges de traverser la Gartempe.

Le Centre Cantonal Culturel de la ville  propose pendant toute l'année des conférences et des expositions.

Voir les photographies de Saint-Savin
Voir les photographies intérieures de Saint-Savin
www.abbaye-saint-savin.fr

Vous êtes ici : Accueil La Puye Autour de La Puye