Aujourd’hui….Semaine Sainte 2016… La PASSION de JÉSUS ! Témoignage de secours aux migrants syriens souffrants

 

Tahiry devant l'apatamGrâce à une amie qui m'est chère, j'ai reçu le témoignage d'un médecin allemand exerçant auprès des réfugiés venus de la Syrie.

Son écrit témoigne que des hommes et des femmes continuent à sauver l'humanité. Grâce à eux, l'indicible ne tombe pas dans l'oubli. Ils écoutent, ils soignent. Ils sont debout face à l'intolérable, « épuisés mais debout ».
Comme dit un auteur dont le nom m'échappe, « Sans relâche, ils accompagnent des enfants, des femmes, des hommes vers la vie timidement retrouvée. Ils sont là, orfèvres du bien en chair et en esprit, médecins, psychologues, écoutants, soignants. Ils sont des combattants contre la puissance du mal qui n'a plus apparence humaine »..

 

Lire la suite :

A Boniéré, une femme handicapée vit dans le dénuement, avec les soeurs, le village se mobilise...

Boniéré, le villageQuand tout le village met en feu le cœur d'une brousse !.....

A Boniéré, village de brousse du coeur de la Côte d'Ivoire, les soeurs sont prises de compassion et s'insurgent de voir qu'une femme handicapée dort à même le sol, dans la boue. Elles se tournent vers les gens qui finissent par se mobiliser.

Lire la suite :

En Côte d'Ivoire, pélerinage à Dikodougou du 28 février au 1er mars 2015

Rencontre avec les amis des Filles de la Croix

En décembre 2014, l’Assemblée générale d’Afrique a pris l’initiative de « retracer l’histoire de la présence des Filles de la Croix en Afrique pour retrouver le dynamisme de nos devancières ». C’est dans le sens que le pèlerinage à Dikodougou, a eu lieu

Le samedi matin, arrivées à destination, toutes les sœurs ont exprimé spontanément la joie des retrouvailles. Invitées par l’équipe-organisatrice composée de Sr. Sylvie, de Sr. Clémentine et de Sr. Alice, chacune des sœurs apporte les nouvelles des communautés respectives ainsi que le déroulement des voyages. Certaines sœurs arrivent de Ouagadougou en faisant escale à Bobo-Dioulasso. C’est le cas de Sr. Susana avec trois jeunes en formation : Alessandra, Charlotte et Ludivine. Certaines, arrivent d’Abidjan : Sr. Natacha, Sr. Tahiry et Sr. Sylvie. Les autres sœurs et jeunes en formation viennent des deux communautés de Korhogo : Sr. Hélène, Sr. Clémentine, Sr. Giulia et Sr.  Janine, et les postulantes: Joséphine, Adèle, Rose, et Rosine pré-postulante.

 

 

 

Lire la suite :

Témoignages d'Afrique

 

Paru dans le site du diocèse de Poitiers - Février 2014

En fraternité d’Eglise à Eglise….

Dans l’exercice de notre mission en Afrique, nous vivons le charisme reçu de saint André Hubert et de sainte Jeanne Elisabeth.

Filles de la Croix, nous sommes réunies pour glorifier Dieu et le faire glorifier par les petits et les pauvres.

Nous sommes envoyées pour enseigner et guérir,
annoncer la bonne Nouvelle !

En Côte d’ivoire, dans la ville de Korhogo, et le village de Boniéré…

La ville de Korhogo, au Nord de la Côte d’Ivoire

Des témoignages…

 

10-2

11-2

Un jour, un jeune se présente au Centre des handicapés moteurs de « Don Orione » à Korhogo et rencontre la sœur directrice.Ce jeune portait des appareils orthopédiques aux deux jambes et se déplaçait à l’aide de cannes anglaises. Il portait des lunettes noires.

Après la salutation, la sœur lui a demandé quelle était la nouvelle et le motif de sa visite. Le jeune lui a demandé si elle ne la reconnaissait pas ? La sœur ne se souvenait plus. Alors le jeune a enlevé ses lunettes et avec un beau sourire, il lui a dit : « Je suis Mamadou, je suis venu ici il y a quelques années à 4 pattes, vous m’avez conseillé et encouragé. Après de longs soins, maintenant je suis debout ! »

La sœur lui a demandé : « Comment te sens-tu aujourd’hui ? »
Mamadou a répondu : « Avant, quand je me déplaçais à 4 pattes, je voyais d’en bas et le visage des personnes me paraissait très loin. Quand je parlais, ma parole se perdait dans la distance. Aujourd’hui, je suis une autre personne. Je vois les personnes à la même hauteur et je peux les regarder dans les yeux. Je peux communiquer à égalité. Je suis heureux. »
« Que fais-tu Mamadou ? »

« Je reprends mes études dans une grande école d’Abidjan. »Nous sommes heureuses du bonheur de Mamadou (Sœur Giovanna Contato, Italienne).Nous mettons des gens debout à travers la rééducation, les soins, au « Centre Don Orione ». Un Monsieur X… a été victime d’un AVC. Il fallait 4 personnes pour l’aider à se déplacer. Il était très dépendant. Il a reçu une rééducation au centre. Là, il retrouve non seulement ses jambes, mais la joie de vivre et son autonomie. Il déclare : « Je suis très content du centre. Vous faites un bon travail ! »Une sœur coordinatrice interne du Centre, témoigne…« La graine semée sur la bonne terre d’Afrique porte du fruit ! L’histoire se transmet de générations en génération, à partir des relations, des contacts, de bouche à l’oreille… »

 

Lire la suite :

Rapatriement depuis l'Afrique

Un rapatriement depuis l’Afrique

Samedi 7 septembre : il est 14h30. La nature repose sous un soleil de plomb. Soudain, un cri. Appel au secours ! C’est Bernadette qui vient de tomber. La voilà, étendue, sur le sol.

Tout de suite coup de téléphone à l’hôpital. L’ambulance, une vieille voiture, au repos depuis plusieurs mois, conduit notre blessée à la radio. Il s’agit d’une fracture du fémur. Il faut se rendre à l’hôpital régional.

C’est la nuit. Une route criblée de nids de poule. Notre sœur serre les dents à chaque secousse mais ne se plaint pas. Tous les 15 km, arrêt. Il faut ajouter de l’huile. Eclairage faible. Le chauffeur se fraie un chemin non sans peine.

Lire la suite :

En Côte D'Ivoire...

Récit d’un jour de guerre …

Une veillée à la paroisse du Sacré Cœur de Boniéré, Diocèse de Katiola, Côte d’Ivoire…

Boniéré est une petite ville située au nord de la Côte d’Ivoire.

Sa population, majoritairement paysanne et animiste est à sa première évangélisation.

La petite communauté chrétienne entourée de musulmans et d’autres confessions cohabite bien dans le respect des uns et des autres jusqu’aux jours tristes de la guerre qui a semé dans les cœurs la méfiance et la division.

L’Eglise Catholique à travers ses serviteurs, au nom du Seigneur, cherche d’être cette petite lumière d’espoir, de la présence de « Dieu avec son peuple » par la simple présence et le service quotidien auprès des pauvres et des sans voix.

 Ce jour du 22 Février 2003, soixante(60) personnes armées jusqu’aux dents entrent dans la cour de la paroisse pour s’emparer du véhicule qui servait pour le transport des malades et les urgences. Le curé et son vicaire sont réveillés par des coups de feu bien nourris. Les religieuses alertées se dirigent en hâte vers l’Eglise, lorsque nous nous rencontrons avec les pères escortés par la bande armée. En quelques mots le curé nous explique la situation. Quelques voisins nous ont rejoints.  Les rebelles impatients et violents refusent toutes les propositions. Nous n’avons pas d’autres choix : c’est la vie ou la mort.

Lire la suite :

un village se met à sourire avec Soeur Marie

En Afrique un village se met à sourire….

Suivre sœur Marie, fille de la Croix, sur les sentiers qui traversent le village de Boniéré est un plaisir !
Elle est dans la communauté des quatre sœurs depuis seulement quatre mois, et voilà que les femmes l’appellent avec un magnifique sourire  à son passage et la saluent chaleureusement.

Comment la connaissent-elles déjà ?

Lire la suite :

Soeur Geneviève Lagut, Fille de la Croix

Il suffit de donner sa vie au quotidien pour ouvrir à l'espérance.

Soeur Geneviève Lagut au Nord de la Côte d'Ivoire a été heureuse de vivre avec ces jeunes qui lui sont reconnaissants aujourd'hui.

Fille de la Croix, dans la simplicité et avec un coeur en prière, elle a rejoint ces visages sur les pistes de Nielle."

Lire la suite :

Vous êtes ici : Accueil Missions Afrique Actualités Afrique