La dimension trinitaire dans la congrégation des Filles de la Croix

« La Trinité, mystère et source de communion, de création et de vie »

Après avoir médité, l’an passé, sur les lieux fondateurs et approfondi leur signification, vous souhaitez considérer la vie trinitaire dans l’héritage spirituel des Filles de la Croix. En sous-titre, vous avez cité une phrase de vos Constitutions : « La Trinité, mystère et source de communion, de création et de vie » (EV 3).

La foi en la Trinité se dévoile aux sources mêmes de vos commencements et de vos écrits, en particulier les Lettres1 d’André-Hubert et vos Constitutions Esprit et Vie2 (I). Après ces textes de référence, nous serons conduits à inscrire André-Hubert et Jeanne-Elisabeth dans une lignée de mémoire, celle du diocèse de Poitiers (II). Nous en viendrons à habiter le présent par la réception de l’enseignement ecclésiologique du IIe concile du Vatican à ce sujet (III). A la lumière de ces trois étapes, nous serons en mesure de passer des écrits aux actes pour traiter de l’inter-culturalité aujourd’hui dans la congrégation (IV).

J’espère ainsi honorer ce qui m’a été demandé et contribuer à éclairer le chemin qu’il vous est donné de vivre.

« L’Eglise est toujours une Eglise du temps présent. Elle ne regarde pas son héritage comme le trésor d’un passé révolu, mais comme une puissante inspiration pour avancer dans le pèlerinage de la foi sur des chemins toujours nouveaux.3 »

Telle est la tâche que je voudrais m’assigner. Le double mouvement qui consiste d’une part à aller à la rencontre des témoins de la foi qui ont marché avant nous et d’autre part à éclairer les discernements requis aujourd’hui à la lumière de la foi de l’Eglise relance notre propre pas et avive notre désir de suivre le Christ. Nous faisons alors l’expérience que tout est devant nous en habitant le présent de notre histoire !

Télecharger le document